Coups de coeur

Trois jours et une vie, Pierre Lemaitre

"Me voilà réconciliée avec Lemaître après avoir été super déçue par son Goncourt qui à mon goût manquait de tout ! Une histoire qui commence par la mort d'un chien qui entraîne la mort d'un enfant qui va poursuivre son meurtrier jusqu'à tard dans sa vie d'adulte. Un livre agréable à lire où l'on se demande à quel moment la vérité va être révélée, à quel moment le coupable va arrêter de se torturer et se sentir vraiment libéré de ce qu'il a fait. Un personnage profondément troublé qui n'oubliera jamais le geste qui a ôté la vie à un enfant innocent. Ça se lit tout seul."

 

L'étrange bibliothèque, Haruki Murakami

"C'est du pur Haruki Murakami. Une histoire un peu loufoque dans un monde très personnel à l'auteur, une imagination débridée qui nous entraîne dans une nouvelle très originale. On aime ou pas, pour ma part j'ai bien apprécié."

 

Délivrances, Toni Morrison (version audio)

"Je n'avais jamais écouté de livres lus. J'avoue que c'est très déstabilisant comme lecture mais pas déplaisant. Au lieu de suivre son propre rythme, c'est un autre qui vous donne son propre tempo. En plus le choix de la voix qui raconte est véritablement crucial je pense. Là c'est une voix rauque et profonde qui lit avec justesse qui a vraiment le ton adéquat.
L'histoire est délicate et comme toujours chez 
Toni Morrison teintée de toutes les facettes de la vie : amour amitié cruauté racisme douleur... Des chapitres où se sont les personnages qui se livrent, d'autres où le narrateur est extérieur.
Une belle histoire, douloureuse à certains moments et où les personnages se cherchent.
A découvrir avec plaisir."

Des enfants trop parfaits, Peter James

"Un savoureux roman qui donne froid dans le dos. Deux parents bien intentionnés veulent donner les meilleures chances à leur futur enfant et retirer de son patrimoine génétique les maladies susceptibles de le tuer comme pour leur premier enfant. Mais les choses ne se passent pas vraiment comme prévu une fois que la grossesse est confirmée.
Ambiance Le Village des damnés, ce vieux film en noir en blanc où les enfants parfaits vous filent les chocottes. Un bon rythme pour ce livre qui se dévore rapidement, j'ai beaucoup apprécié."

 

Jules, Didier Van Cauwelaert

"Un super livre plein d'émotion, de sensibilité et de finesse."

 

Je n'ai pas toujours été un vieux con, Alexandre Feraga

"Un pur moment de bonheur que ce petit roman sur la vie, la vieillesse, l'amitié, l'amour et toutes les composantes d'une existence. Un ton caustique fort agréable, des réparties vertigineuses, un roman plein de charme et d'authenticité." 

 

Le premier jour du reste de ma vie, Virginie Grimaldi

"Un livre guimauve, qui fait du bien au moral, tout en douceur, moelleux, agréable, hyper positif. A lire pour se détendre, lorsqu'on n'a pas le moral, qu'on a envie de rire et de voir la vie du bon côté."

 

Le facteur émotif, Denis Theriault

"Un facteur envoûté par les haïkus d'une étrangère va peu à peu se glisser dans la peau d'un autre et subtiliser un bonheur qui ne lui appartient pas.
Etrange et séduisant, un roman rempli de poésie, de simplicité et d'amour."

 

Il était une fois dans le métro, Karen Merran

"Un livre plein de bons sentiments avec un personnage central frais et pétillant. Sur un sujet qui devrait tous nous toucher, la solidarité. Plutôt drôle et léger, ça se dévore sans souci."

 

L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, de Karine Lambert

"Un livre agréable à lire. Rapide, amusant, émouvant. La vie d'une trentenaire qui croit à l'amour et qui se retrouve parachutée au milieu de cinq femmes qui, elles, ne veulent plus y croire. Juliette se bat pour leur faire comprendre que rien dans la vie ne pourra remplacer l'amour, qu'il est nécessaire, vital et surtout qu'elle en a trop manqué enfant pour le laisser filer adulte. Des questions de la vie de tous les jours traitées sur un mode léger. Un plaisant moment de lecture."

 

Le bonheur n'est pas un sport de jeune fille, de Elise Tielrooy

"A quoi s'attendre avec un titre pareil ? A un livre triste ? A un livre gai ? C'est un peu les deux, quelques notes de nostalgie, des touches d'amitié et d'amour, un petit quelque chose de fantaisie et de l'humour aussi. C'est un livre touchant et les personnages sont attachants, drôles, vrais et parfois détestables. C'est une page de la vie. Très agréable à lire."

 

Le journal magré lui d'Henry K. Larsen, de Susin Nielsen

"Ce n'est pas un excellent livre : c'est un chef d'oeuvre. Ce livre est tout simplement génial ! Le style de l'auteur est fluide. Les personnages sont touchants (notamment Alberta). Tous les problèmes du héros font de ce livre un bel assemblage de moments heureux et tragiques. Vous devez absolument lire ce livre, il est très bien écrit !"                 Daniel 17 ans

 

Astra et les gâteaux de l'espace, de Philip Reeve

"Un livre très drôle où les gâteaux sont vivants et essayent de manger les humains. Astra, aidée de son petit robot Pilbeam, tente d'arrêter la création de ces terribles créatures en vivant des aventures fantastiques."

 

Pixel noir, de Jeanne A.Debats

"J'ai bien aimé car c'était extrêmement futuriste. C'est le récit d'enfants qui sont handicapés et pour les sauver, on les envoie dans un jeu réaliste, comme un simulateur. Mais dans ce jeu, leurs esprits risquent de mourir. Le héros tente de rétablir la réalité en faisant sortir les personnages tout en essayant de sauver sa propre vie."               Nathan 13 ans

 

Mr Mercedes, de Stephen King

"Contrairement à ce que beaucoup de gens ont l'air de penser, King n'a pas écrit que du fantastique ou de l'horreur. Il excelle dans tous les genres et il nous le prouve une fois de plus avec ce roman. Un vieux flic reprend du service après avoir reçu la lettre d'un malade qui a tué de nombreuses personnes en leur fonçant dessus avec une Mercedes. Un rythme soutenu et entraînant, des personnages très intéressants, une intrigue qu'on ne lâche pas. C'est un bon roman et pas seulement parce que c'est King qui l'a écrit."

 

Sacrifices, de Pierre Lemaitre (Troisième et dernier tome de la trilogie VERHOEVEN)

"Voici le dernier volet de la trilogie de ce policier si atypique. Le voilà à la poursuite de celui qui a essayé de tuer son amie. Il en fait des efforts pour arrêter ce malade et sans vraiment y parvenir. On le sent s'embourber dans cette histoire. Le lecteur est là et le soutient. Vraiment Lemaitre sait ménager son suspens pour nous faire découvrir ce qu'on n'attendait pas. dernier volet réussi qui achève les aventures de notre personnage. Cette trilogie est vraiment à lire (et dans l'ordre, c'est impératif !)"

 

Alex, de Pierre Lemaitre (Second tome de la trilogie VERHOEVEN)

"J'aime beaucoup les livres de Lemaitre, mais celui-là est particulièrement bien ficelé. Agréable à lire, personnages complexes et retors à souhait, des rebondissements, des révélations, il est à lire absolument. Le personnage d'Alex est moins simple qu'il n'y parait. Et son histoire cache de surprenantes (et atroces) révélations. Alex est-elle victime ou bourreau ? A vous de le découvrir."

 

Travail soigné, de Pierre Lemaître (Premier tome de la trilogie VERHOEVEN)

"Si vous lisez la trilogie Verhoeven, commencez bien par Travail soigné, puis Alex, puis Sacrifices, voici le bon ordre à suivre. On découvre dans ce premier tome Camille Verhoeven policier tout du long, personnage atypique, le premier roman  marque son histoire personnelle. Alors ce premier volet est super costaud. Lemaitre ne fait pas dans la dentelle. Les meurtres s’enchaînent, impossible de trouver le coupable, ce qu'il cherche, pourquoi les rituels sont si différents. Un livre bien mené même s'il faut avoir le cœur bien accroché, notamment avec la dernière scène de meurtre.On se dit Il n'osera pas, mais si, il ose ! quel courage d'écrire ça. Personnellement j'ai adoré ce premier volet de la trilogie."

 

Fraulein France, de Romain Sardou

"Je n'aime pas les livres historiques et celui-ci traite de la période de la seconde guerre mondiale. Par contre, j'aime les livres de Romain Sardou qui écrit admirablement bien, cela compense largement le reste. Un livre partagé entre réalité et fiction qui est bien mené. Le personnage central : France, un très belle femme qui travaille dans une maison close et côtoie des officiers allemands. Elle n'a d'yeux que pour les hauts gradés et les mène par le bout du nez. Sa route croise celle de Grimm qui ne pense plus qu'à la conquérir, mais la belle ne se laisse pas faire et l'ignore. Pour Grimm, cela devient une véritable obsession, il parvient enfin à son but. Un but caché qui ne se révélera que petit à petit au fil des pages. Un livre sur le courage, la vengeance et les atrocités engendrées par la guerre Bien ficelé et agréable à lire. N'hésitez pas !"

 

Zora un conte cruel, de Philippe Arseneault

" Un livre que j'ai trouvé fort intéressant. D'abord intriguant par ce titre. Ensuite par le commencement. L'histoire s'ouvre avec un chapelet presque ininterrompu d'argot, cela foisonne dans ce premier chapitre. Il faut tenir bon parce qu'il n'est pas évident de s'y retrouver, mais passées les quarante premières pages, le décor est planté : Seppo Petteri Lavanko en personnage principal, exécrable à souhait, dans la Forêt des Fredouilles, parmi un ramassis de déchets humains et la naissance de la petite Zora que la vie va malmener mais qui va grandir comme si rien ne pouvait l'atteindre.

Le roman se campe en trois parties la seconde diffère beaucoup de la première, beaucoup plus calme et posée où la vie de Zora prend un tournant tout autre que ce que sa naissance laissait présager.

Mais ne vous y trompez pas, des personnages captivants et différents de ce que la littérature nous livre habituellement, un monde à part avec ses propres règles, de la violence, de la magie, de l'amour (un peu aussi !) : c'est bien un conte et il est cruel, il n'y a pas de doute !" A.M.

 

Tour de plume, de Caroline Deyns

"Le fil conducteur de ce livre est un stylo à plumes. Un très beau stylo à plumes appartenant à un libraire qui va voyager de main en main : volé par une adolescente qui écrit un drôle de journal intime, ramassé par un jeune homme envoûté par la voix maternelle depuis toujours, offert à une femme obèse qui est dans l'incapacité de s'en servir pour finir dans les mains d'une jeune femme qui elle s'en servira mais pour tout autre chose qu'écrire. Au fil des pages, chaque personnage se dévoile, on l'accompagne dans son existence, on découvre qui il est, ce qu'il ressent. Puis la chute finale, plutôt originale et assez inattendue !"

 

L'amour et les forêts, de Eric Reinhardt

" Ce livre nous plonge dans un univers malsain où l'on assiste impuissant à la lente descente aux enfers d'une femme fragile aux prises avec un mari démoniaque. Et pourtant romantisme et sentimentalité se mêlent à cette tragédie et l'on se sent happé par la trame de cette histoire qui, il faut l'espérer, n'est que pure invention." Edith

 

Trente-six chandelles, de Marie-Sabine Roger

"Au matin de ses 36 ans, Mortimer se couche sur son lit, en costume de deuil et attend sa propre mort. Tout simplement. Depuis des générations, les hommes de sa famille meurent le jour de leur 36 ans, à l'heure de leur naissance. Pourquoi Mortimer échapperait-il à la règle ? En attendant 11 heures, l'heure fatidique, Mortimer égrène ses souvenirs. L'arrivée de son amie Paquita le coupe dans le fil de ses pensées. Il s'aperçoit bientôt qu'11 heures est passée et qu'il est toujours vivant ! Mais que faire lorsque toute sa vie, on a cru qu'on ne vivrait pas au-delà de 36 ans ? Lorsqu'on a organisé son existence autour de cette cruelle fin qui finalement n'arrive pas. Mortimer commence à se poser des questions, sur sa vie, son futur, son passé, ses amours. Sur un ton drôle et sans chichi, c'est un bon moment de lecture que ce livre léger et agréable." 

 

L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélerinage, de Haruki Murakami

"D'une écriture qui lui est unique, Haruki Murakami nous entraîne dans la vie de Tsukuru Tazaki. Il nous narre ses années de jeunesse, nous le dévoile en douceur et tout en délicatesse comme il sait si bien le faire. Lentement, nous pénétrons dans cette existence teintée de mille nuances sur lesquelles Haruki Murakami sait mettre les mots justes. Une fois de plus, cet auteur japonais nous montre toute la richesse qui peuple les univers de ces romans. On retrouve bien le charme de son écriture comme dans ses précédents livres."   Alexandra

 

Le poison d'amour, de Eric-Emmanuel Schmitt

"Un second opus qui suit L’Élixir d'amour. Cette fois, l'auteur nous entraîne dans le monde de quatre adolescentes qui explorent la vie afin d'en comprendre les rouages, notamment ceux de l'amour et de l'amitié. Sous forme de journal intime ou d'échanges de SMS, nous naviguons d'une jeune fille à l'autre, découvrant son caractère, ses attentes, ses espoirs, ses doutes. Certaines situations prêtent à sourire car elles ont un fond de vérité si juste, c'est une réminiscence pour tous les adultes qui un jour ont été à la place de ces adolescentes. Ça replonge le lecteur dans cette part de vie depuis longtemps terminée avec une douce nostalgie. Un livre qui traite d'un sujet intemporel, la difficulté d'être dans un entre-deux : plus tout à fait un enfant et pas encore un adulte."    Alexandra

 

Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur, de Christine Orban

"Une page d'histoire écrite sous la forme d'un journal intime. Joséphine de Beauharnais au seuil de sa vie écrit à l'homme qui fut son seul amour : Napoléon Bonaparte. Elle parle de leur amour, de leurs trahisons respectives, de leur séparation, des choix difficiles auxquels un homme d'Etat est parfois confronté, des choix douloureux et injustes qui les ont confrontés à un destin tragique : la solitude, la dissolution de leur mariage à cause de l'absence d'héritier, la perte du seul sentiment important de leur vie, l'amour. Un amour qui a traversé les années, les épreuves et a continué à les lier même après leur séparation. Un texte où percent tristesse et remords qui tourmentèrent Joséphine jusqu'au dernier jour de sa vie."   A.M.

 

Celui dont le nom n'est plus, de René Manzor

"Celui dont le nom n'est plus est un thriller sombre. McKenna, vétéran de Scotland Yard et Dahlia Rhymes, criminologue américaine en sont les personnages principaux. Ils vont devoir enquêter sur des meurtres sanglants dont la description des scènes de crime peut heurter la sensibilité de certains lecteurs. Les coupables sont immédiatement identifiés mais le mobile reste inexpliqué car les auteurs de ces crimes deviennent tous amnésiques. On s'attache aux personnages. Progressivement, on comprend ce qui se passe et personnellement, j'ai presque fini par avoir de l'indulgence pour l'auteur de ces horribles meurtres. Bon suspense, histoire captivante mais glauque."   Frédérique

 

La vérité sur l'Affaire Harry Québert, de Joël Dicker

"Impossible d'en lever le nez, ni de sauter une seule page ! Le roman raconte l'enquête que mène Marcus Goldman, un jeune écrivain new-yorkais, sur son professeur d'université, Harry Québert, accusé d'avoir assassiné une jeune fille de quinze ans en 1975. C'est aussi une réflexion profonde sur l'Amérique, les travers de la société moderne, la littérature, la justice et les médias.

Suspense incroyable, retournements de situations, coups de théâtre, le puzzle se constitue sous nos yeux pour se défaire quelques pages plus loin... Les cartes sont brouillées à plaisir et la solution de l'énigme n'est livrée qu'à la toute fin de l'histoire. Soyez prêts à ouvrir une partition (un format poche de 855 pages quand même !) magistrale, ambitieuse, réussie et riche ; la maîtrise est telle que l'on a peine à croire que l'auteur, Joël Dicker, n'ait pas encore trente ans.

A découvrir absolument. " Marie D.

 

Joyland, de Stephen King

"Tout d'abord ne vous fiez pas à la quatrième de couverture, je n'ai trouvé aucun clown dans Joyland ! Pas d'hémoglobine à profusion, pas de monstre inquiétant, pas d'épidémie mortelle. Vous êtes dans la pure réalité. Joyland, un parc d'attraction où l'on vend du bonheur. Joyland, le refuge de Devin Jones qui a le cœur brisé et a décidé de prendre un peu de recul face à sa vie d'étudiant et sa vie amoureuse. Il y rencontre des gens intéressants, des amis, des compagnons de route pour quelques mois et certains quelques années. Il y rencontre aussi un assassin.

On est en présence d'un bon King qui distille l'inquiétude en douceur, on baigne dans une atmosphère où le danger s'approche à pas feutrés, où l'on devine qu'une menace grandit mais on ne sait pas encore d'où elle vient. J'ai retrouvé un peu l'ambiance de La petite fille qui aimait Tom Gordon avec un personnage agréable, empli des doutes et des espoirs de la jeunesse. On est pris dans l'histoire et attaché à Devin Jones." A.M.

 

Le liseur du 6h27, de Jean-Paul Didierlaurent

"Une belle réussite inspirée que ce premier roman de Jean-Paul Didierlaurent ! Fort réjouissant, des mots choisis comme de vraies pépites, des situations cocasses et originales empreintes d'humanité. Un conte menant au triomphe des gens simples. A ne pas manquer." Marie D.

 

L’élixir d'amour, de Eric-Emmanuel Schmitt

"Adam et Louise, deux anciens amants, s'échangent des mails dans lesquels ils parlent de l'amour. Y a-t-il un élixir d'amour qui permet aux sentiments de naître ? La recette du bonheur, de la longévité, la différence entre amour et passion, la place de l'amitié, de la fidélité, tous les thèmes autour de l'amour sont passés au crible. Ils évoquent leurs propres relations amoureuses, ainsi que leur ancien amour, les choix, les concessions qu'ils sont prêts ou non à faire en matière d'amour. Un joli livre qui traite d'un sujet de tout temps qui nous concerne tous." A.M.

"Très court roman rédigé avec finesse, richesse et profondeur. Assez jubilatoire dans sa forme philosophique, cet échange de courriers électroniques entre deux anciens amants, désormais séparés par un océan prouve que l'auteur manie toujours aussi bien le sens de la formule et du bon mot. Beaucoup de questions sur le sentiment amoureux et de références à la littérature classique." Marie D.

 

Docteur Sleep, de Stephen King

"Après avoir lu Shining, c'est avec un vrai plaisir que l'on retrouve le petit Dan Torrance dans sa peau d'adulte. En grandissant, il a conservé ses démons d'enfance. Mais aujourd'hui, il est temps pour l'élève de devenir le maître. Sa rencontre avec la petite Abra va bouleverser sa vie. Un très bon King plein de rebondissements et de personnages intéressants. Un vrai roman fantastique comme il sait les écrire. Je conseille aux lecteurs bien entendu de commencer par lire Shining avant d'entamer Docteur Sleep,certains détails vous paraîtront plus clairs puisque les deux histoires se suivent." A.M.

 

La liste de mes envies, de Grégoire Delacourt

"Que feriez-vous si vous gagniez 18 millions d'euros ? C'est ce que se demande cette mercière à la vie tranquille au côté de son mari qu'elle aime profondément. Le souci, c'est qu'elle se le demande un peu trop longtemps... Un intéressant personnage de gentille femme mariée, mère de deux enfants qui mène une existence simple et que l'argent déboussole avant même d'y avoir touché ou d'en avoir parlé à quiconque. A lire facilement et agréablement." A.M.

 

Le dernier royaume, de Morgan Rhodes     littérature jeunesse

"Voici un livre présenté au rayon jeunesse qui n'a pourtant rien à envier aux fantastiques adulte ! Dans les trois royaumes d'Auranos, de Paelsia et de Limeros, nous suivons 4 protagonistes tous très attachants, d'autres horripilants ou encore inquiétants... L'intrigue est parfaitement menée et nous changeons de point de vue selon les personnages. Aucune langueur, l'action est rapidement présente et l'on ne devine absolument pas où l'auteur veut nous mener, fait rare qui est à noter ! Le second tome vient de sortir et c'est avec grand plaisir que je vais me replonger dans ce monde où règnent intrigues et anciennes magies..." V.M.

 

La cinquième vague, de Rick Yancey     littérature jeunesse

"Premier tome d'une trilogie, la 5ème vague est l'un de mes coups de cœur dans ce qu'on qualifie parfois de littérature jeune adulte. Les extra-terrestres ont débarqué et éradiqué presque tous les êtres humains. Ils leur ressemblent trait pour trait et cherchent à exterminer les toutes dernières traces de résistance. Toute la difficulté pour nos héros va donc être de choisir entre se méfier ou réapprendre à faire confiance. L'histoire est vraiment bien construite et l'on s'attache énormément aux personnages, notamment Cassie qui n'est pas l’héroïne dont on a l'habitude, cynique, dure et quelque peu égoïste mais aussi touchante et courageuse. Les pages se tournent de plus en plus vite au fur et à mesure de la lecture : beaucoup d'actions, de suspense, un peu d'humour et certes de romance, bref que c'est dur d'attendre le second tome... au mois d'octobre !!" V.M.

1ère vague : extinction des feux, 2ème vague : déferlante, 3ème vague : pandémie, 4ème vague : silence

 

Boris Vive la nature, de Mathis     littérature enfant

"Les enfants vont pouvoir retrouver Boris, ce petit personnage vu le matin à la télévision dans les Zouzous. Boris est l'anti-héros par excellence : il maltraite ses jouets, est égoïste, de mauvaise foi et d'une imagination débordante. Déjà plus d'une vingtaine de titres pour le héros décalé de Mathis.

Dans ce tome, Boris explique à ses jouets pourquoi il aime la nature qui le lui rend bien. Elle a pensé à tout : il tombe ? L'herbe est là pour amortir sa chute. Il est mouillé ? Le soleil est là pour le sécher. Mais celle qui pense également à tout est bien entendu sa maman, surtout à l'heure du goûter... A lire sans retenue dès 3 ans." V.M.

 

Mug cakes, de Lene Knudsen

" Pas le temps de préparer un gâteau ? Des invités qui arrivent à l'improviste pour le café ? Envie d'une gourmandise ? Il ne vous reste plus qu'un œuf ? Les mug cakes sont pour vous ! Très facile à réaliser, cuisson extra-rapide dans le micro-ondes avec peu de fourniture. Ça donne un gâteau à déguster instantanément, chaud et bien gonflé, qui se révèle délicieux. Simple et succulent. Les mug cakes sont à essayer ! " A.M.

 

Au revoir là-haut, de Pierre Lemaître

"Par principe, je me refuse à lire les prix littéraires, c'est souvent très décevant et barbant, relevant du snobisme et purement parisianiste. Dans le cas présent, on me l'a offert, je me devais donc de le lire. Et là, quelle surprise un texte très agréable et une histoire qui vous tient en haleine. Et pour cause, l'auteur vient du roman policier. Les personnages, peu nombreux, sont vivants et bien campés. L'idée de l'escroquerie est magnifique. J'ai passé un très bon moment et j'ai très envie de lire d'autres romans de cet auteur." Alain

 

Réparer les vivants, de Maylis Kerangal

"Le sujet de Réparer les vivants est dur, tragique même : la mort d'un jeune homme de 19 ans et la question douloureuse pour les parents du don d'organes. L'écriture de Maylais de Kerangal est d'une précision extrême dans son récit médical et bioéthique, dans la description de la douleur des parents mais aussi dans leur évolution positive vers le don d'organes de leur enfant.

C'est magistral et rempli d'espoir. On sort grandi de la lecture de ce livre, en ayant fait soi-même  un bout de chemin." Jocelyne

 

La Trilogie Insaisissable, de Tahereh Mafi     littérature jeunesse

Ne me touche pas / Ne m'échappe pas / Ne m'abandonne pas

" Une trilogie qui rappelle l'ambiance de Hunger Games. Une histoire romantique, fantastique et remplie d'aventures. Une héroïne qui se bat pour sa liberté et celles de ses amis, en apprenant à contrôler ses dons exceptionnels." Jade, 14 ans

 

 Astérix chez les Pictes, de Goscinny & Uderzo

" Une reprise réussie tant au niveau du dessin que du scénario. Astérix et Obélix ont une longue vie devant eux et vont pouvoir continuer à nous divertir. On retrouve l'humour caractéristique ainsi que le caractère propre de chaque personnage." Matthieu

 

La Trilogie des 50 nuances, de E.L. James     littérature érotique

Cinquante nuances de Grey / Cinquante nuances plus sombres / Cinquante nuances plus claires

" Ces trois tomes se lisent très rapidement, ne pas s'attendre à une grande littérature. Cette romance est extrêmement captivante et nous nous attachons aux personnages. Une histoire très sympa qui se lit facilement, une belle histoire d'amour passionnante et torride. Les scènes érotiques sont nombreuses et très ardentes." E.B.T.

 

Tome 1 " Il y a certains livres qu'on ouvre sans trop savoir sur quoi n va tomber et qu'on a beaucoup de mal à refermer. On éprouve une véritable addiction, à la fin d'un chapitre, il faut qu'on sache ce qui va se passer dans le suivant. 50 nuances de Grey fait partie de ceux-là. Certains diront que c'est le côté érotique qui attire, moi je crois plutôt que c'est cette relation amoureuse bancale et les deux personnages perdus dans leur histoire chacun à leur façon qui envoûtent. L'humour fait aussi partie du tout et il est vraiment plaisant de lire ces pages qui décrivent admirablement bien la complexité qui peut exister dans une histoire d'amour naissante. Arrivés à la dernière page, on attend la suite avec impatience."

Tome 2  "Et voici le second opus de l'histoire de Ana et Christian Grey. Il est à la hauteur du premier, toujours aussi sulfureux et sombre. Les personnages apprennent à se connaitre mieux et se dévoilent au lecteur. On est entraîné dans leur folle passion et on espère une fin heureuse. Bien-sûr, il faut toujours un petit nuage à l'horizon, histoire de nous appâter pour le tome 3 et il arrive à la toute fin. Donc vivement le 3 !"

Tome 3  "Après un second tome plus lent et peut-être plus répétitif, revoilà Ana et le beau Christian qui se débattent dans leur histoire d'amour. vont-ils enfin y arriver ? A petits pas, on s'approche du dénouement, quelques surprises, rebondissements. Plutôt pas mal ce troisième opus." Alexandra

 

 Shining, de Stephen King

"J'aime les livres de King, je les ai toujours aimés. Nouvelles ou romans, horreur ou fantastique, je trouve l'écriture envoûtante, les histoires dosent parfaitement le suspense, l'action et attirent le lecteur, le captivent. J'ai trouvé Shining peut-être plus lent que d'habitude. Lent à démarrer et dans l'action plus lent également, on sent que cette fois King a vraiment pris son temps. Ça finit dans un bain de sang bien-sûr mais le rythme est moins soutenu que dans d'autres King. Ce qui n'empêche pas le livre d'être intéressent et de faire frisonner le lecteur. Un agréable personnage en la personne de Danny Torrance, le petit héros de ce roman." A.M.

 

Retrouvez tous nos coups de cœur à la médiathèque dans un classeur à consulter sur place.